Pkr

 

PKR : Laser EXCIMER de surface ou photokéractomie réfractive

Exploitée dès la fin des années 80, la PKR est la première technique laser à avoir été utilisée pour corriger les anomalies de la vision.
Cette procédure permet de traiter les myopies faibles, entre 0,75 et 2 dioptries, parfois plus, mais difficilement au-delà de 6 dioptries. On fait appel à cette technique également dans le cas de cornées légèrement asymétriques ou fines mais sans pathologies. On la pratique dans ce cas lorsque le Lasik est contre-indiqué.

La procédure de la PKR est proche de celle du Lasik à la différence qu'elle ne comporte pas de découpe de la cornée. Le chirurgien procède à la place à une désépithélialisation (retrait de l'épithélium cornéen) de la surface cornéenne avant d'appliquer sur celle-ci le faisceau laser.

Cette différence est responsable du caractère douloureux post-opératoire de la procédure pendant environ 48 heures, temps nécessaire à une réépithélialisation de la cornée.

La PKR a pour avantage de ne comporter aucun risque par rapport à la phase de découpe du Lasik. De plus, l'intégrité du globe oculaire est préservée puisque la photoablation reste légère.

La récupération visuelle est en revanche plus lente et n'est optimale que dans les 10 à 15 jours post-opératoire.